Interview du fondateur Stefan Schärer, CEO Houzy

Entretien avec le fondateur Stefan Schärer

15.8.2019

Réussir dans une start-up: esprit d'équipe et ambition sportive

Interview de Barbara Rüttimann avec Stefan Schärer, PDG de la Startup Houzy AG

Vous avez commencé il y a deux ans avec le manager numérique du domicile "Houzy". Comment cette idée géniale est née?

L'idée est née d'une conversation avec l'un de mes co-fondateurs, André Bachmann. Nous avons discuté du fait que peu de gens savent réellement à quoi s'attendre lorsqu'ils achètent leur propre maison. Et ce, malgré le fait que, l'accession à la propriété soit souvent le plus gros investissement et actif financier d'une vie. L'achat d'une maison est également un événement marquant et émotionnel. Utiliser la numérisation comme un outil pour faciliter la vie des propriétaires était alors notre idée "brillante". Cette idée n'est pas le fruit du hasard, car Bachmann (en tant que fondateur d'Immosparrow), tout comme moi (ancien PDG d'Immoscout, entre autres), apportions le bagage professionnel dans les domaines fondamentaux de "l'immobilier", du "Big Data" et de la "numérisation". C'est ainsi qu'est née la vision du manager numérique du domicile.

Que propose exactement ce manager numérique du domicile "Houzy"?

Nous voulons faciliter la vie des propriétaires en numérisant leur maison. Aujourd'hui, les acheteurs recherchent une maison "intelligente". Les applications classiques de smart-home, telles que l'automatisation des bâtiments, couvrent de nombreux domaines, mais nécessitent souvent des investissements initiaux élevés dans des appareils ou autres composants dotés des logiciels appropriés. De plus, ils n'ont pas une vision globale de la maison. Houzy offre une véritable alternative aux propriétaires qui veulent commencer à optimiser leur maison dès maintenant et sans aucun obstacle. Cela se fait à l'aide d'un logiciel cloud: Houzy a accès à un réseau de millions de données empiriques, qui sont intelligemment comparées aux données spécifiques des utilisateurs. Cela permet ensuite au propriétaire d'estimer le besoin de rénovation, la valeur de la maison et bien plus encore. Nous répondons ainsi à des besoins tels que la planification budgétaire, la planification des travaux de rénovation, les recommandations optimales d'action, les conseils d'entretien, etc. - tout cela à la demande, gratuitement et sans aucun  investissement en capital.

Aujourd'hui, après deux ans, votre équipe compte déjà 12 employés et vous pouvez vous appuyer sur des partenariats de renom. Quel est le secret de votre réussite?

De l'idée à la conception, nous avons été très rapides et avons trouvé des partenaires et des investisseurs enthousiastes tout aussi rapidement. Notre expérience dans cette branche et insdustrie, le réseau que nous avons pu developper a été essentiel. Nous avons également fait une bonne estimation du temps et des ressources nécessaires à la mise en place du projet. Il est important d'ajouter que nous ne sommes pas dans le high-tech, nous apportons plutôt de la transparence et soutenons numériquement quelque chose de réel, à savoir le logement.

Vous avez grandi, gagné des clients et développé votre plateforme. Quels sont vos conseils pour les autres startups?

Je considère qu'il est particulièrement important de prêter attention à cinq de ces points:

  • Se concentrer clairement sur le cœur et la vision du projet, car une start-up a toujours un trop plein d'idées et trop peu de ressources.
  • Tous les 6 à 9 mois, "contrôlez-vous". Est-ce que l'on suis encore sa ligne directrice, est-il urgent de s'adapter.
  • Toujours être en capacité de pourvoir les liquidités nécessaires, c'est-à-dire une planification financière aussi prévoyante que possible.
  • Appliquer le Lean Management de manière continue et surtout dès le début.
  • Revoir en permanence la structure de l'équipe avec une attention particulière aux ressources humaines en termes de diversité.

Quel est votre rôle en tant que PDG? En tant qu'ancien joueur d'handball professionnel, quelles sont les différences?

Je vois mon rôle de leader comme une dualité, entre "capitaine et entraîneur". Cela implique de conclure les bons partenariats "on the business" ou, par exemple, de poursuivre la bonne stratégie d'expertise. "In the business", c'est-à-dire dans la start-up elle-même, il faut planifier, décider et mettre en œuvre correctement les bonnes étapes. Et toujours ensemble avec l'équipe. Ce faisant, il est essentiel de garder un œil sur l'engagement financier.

Il est notoire que les Start-ups sont souvent à court d'argent. Tous les deux ou trois mois nous collectons des fonds. L'équipe Houzy, est alors mise à l'épreuve par nos précieux partenaires et investisseurs.


Comment se déroule la coopération interne?

Grâce au sport de haut niveau et en tant qu'ancien capitaine de l'équipe olympique suisse de handball en 1996, je connais la valeur de "l'esprit d'équipe". Nous suivons strictement les 3 piliers nécessaires à chaque équipe: A) les bons rôles/"compétences versus volonté", B) la combinaison d'âge pour l'expérience et l'innovation, et C) la mixitée des genres. Cela s'applique aux differents groupes d'âge, responsabilités, genres, niveau d'éducation et de travail. Cela ne conduit pas seulement à une très bonne coopération, mais contribue également à l'innovation de nos produits. Après tout, la maison est le royaume de toutes sortes d'émotions et de rôles. Cela nous permet d'avoir une vue complète de l'ensemble du cycle de vie d'un propriétaire.

Comment réalise-t-on ses objectifs dans une start-up comme la vôtre?

Les objectifs sont comparables à un but. Il suffit de marquer un but. Pour une startup, cela signifie en langage clair que "faire" et "aujourd'hui" sont au premier plan; il n'y a pas de plans concrets dépassant trois à six mois. Nous devons constamment faire face aux nouveaux défis d'aujourd'hui et adapter nos plans pour que les buts puissent être marqués en permanence. Une start-up est rapide, agile et orientée vers un objectif.

À Houzy, nous travaillons actuellement à mettre la majorité des fonctionnalités avec la profondeur/portée souhaitée à la disposition de nos utilisateurs le plus rapidement possible. Toutefois, il ne s'agit pas d'une question insignifiante. Si vous demandez à trois propriétaires quels sont leurs trois principaux besoins, vous obtenez trois opinions totalement différentes. Cette multi-dimensionnalité de la communauté des utilisateurs en termes d'étendue et de profondeur de la gamme de produits et des exigences est notre plus grand défi.


Votre conseil ultime pour les startups?

Ensemble. Et ce de manière répétée, interconnectée et parallèle. Parce que nous ne sommes plus dans un environnement analogique; aujourd'hui, le gagnant est celui qui est dynamique, agile et rapide. En bref, l'analogie du handball: se passer la balle de façon dynamique.

Last but not least: Votre logement de rêve ?

Je vis mon rêve; une maison à moi avec vue sur le lac et les montagnes.

Stefan Schärer, PDG et fondateur de Houzy. Il commence sa carrière à la télévision de Endingen. En 1986, Schärer s'installe au ZMC Amicitia de Zurich et fait également ses débuts dans l'équipe nationale. Schärer a joué pour l'Amitica jusqu'en 1989, où il remporte trois titres de champion avec l'équipe de Zurich et atteint la finale de la Coupe d'Europe en 1987, perdue face au ZSKA Moscou. Lors de la Coupe du monde de 1993, il atteint la 4e place avec l'équipe nationale, point culminant de sa carrière de handballeur. Il site comme deuxième évènement marquant les Jeux olympiques de 1996 à Atlanta. Il est alors le porte drapeau de l'équipe Suisse lors de la cérémonie d'ouverture. Après avoir mis fin à sa carrière de sportif, il travaille dans le commerce en ligne, notamment pour Ringier Digital puis en tant que PDG d'ImmoScout24 et de Moneyhouse. Depuis 2017, Stefan Schärer est actif en tant qu'entrepreneur, investisseur et membre du conseil d'administration dans le secteur de l'immobilier numérique (Proptech).

Articles similaires

Retour au Magazine Houzy